Paradis

Dans un village deux hommes s’appelaient Francis. L’un était prêtre et l’autre chauffeur de taxi.
Le destin voulut que tous deux meurent le même jour.

Ils arrivent au ciel et se présentent devant le Seigneur. Francis, le chauffeur de taxi, passe en premier.
Dieu consulte ses registres et lui dit :
– Très bien, mon fils, tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d’or et un bâton en platine. Tu peux y aller.

Quand passe l’autre Francis, Dieu lui dit :
– Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne. »
Le prêtre est surpris :
– Pardon Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis Francis, le prêtre ! »
– Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin. »
– Non ! Ce n’est pas possible ! Je connais l’autre Francis, il vivait dans mon village. C’était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal. Et moi j’ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu’on lui donne la tunique en fil d’or et à moi celle-ci ?

Alors Dieu lui répond :
– Non, mon fils, il n y a aucune erreur. Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans.
– Comment ?… Je ne comprends pas.
– Oui, nous travaillons au résultat et avec des objectifs.
– Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s’endormaient… Mais lui, chaque fois qu’il conduisait, tout le monde priait !

4.29 avg. rating (85% score) - 42 votes
Cet article a été publié dans Au paradis, Blagues, Foire aux blagues. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Frédéric Dard Le bonheur d'un con fait toujours peine à voir.