Trois semaines plus tard…

Partant en vacances, une jeune fille demande à un de ses amis d’avoir la gentillesse de lui garder son chat pendant son absence, et de passer de temps en temps chez sa vieille grand-mère pour voir si elle n’a besoin de rien.

Trois semaines plus tard, elle est de retour et se précipite chez son copain qui lui lance :
– Tu t’es dérangée pour rien! Ton chat, il est crevé !

Alors elle éclate en sanglots, et au bout d’un long moment, elle dit en ravalant ses larmes :
– Tu aurais pu me l’annoncer avec plus de ménagement ! Tu sais combien j’étais attaché à lui… Tu aurais pu me dire par exemple : »Ton chat était en train de jouer avec la balle sur le balcon du sixième. Et puis elle lui a échappé, elle est tombée dans la rue, il a bondi pour la rattraper, et malheureusement tu devines que … » Voilà si tu étais délicat, comment tu aurais dû m’apprendre la nouvelle ! … Et ma grand-mère comment ça va ?

– Ta grand-mère ? Eh bien, elle était en train de jouer avec sa balle sur le balcon du sixième, et puis elle lui a échappé…

3.69 avg. rating (73% score) - 32 votes
Cet article a été publié dans Blagues, Divers. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Francis Blanche Si Christophe Colomb n'avait rien découvert, Kennedy serait toujours vivant.