Ginette devant St Pierre

C’est Ginette et deux copines, Josette et Monique, qui ont un grave accident de voiture. Elles se retrouvent devant St Pierre qui les questionne :
– Dis moi Monique : ta vie a t-elle été droite, as tu fais le bien ?
– Oui répond Monique. Toute ma vie je me suis occupée de mes parents malades. Je n’ai pu me marier : je suis vierge et je suis morte en sainte.
– C’est bien ! Tiens voilà la clé qui t’ouvrira la porte du Paradis

Il en va de même pour Monique qui a aimé et est restée fidèle à son mari en étant également une mère exemplaire.

Arrive le tour de Ginette.
– Et toi Ginette ?

Le problème est que devant St Pierre, il est impossible de mentir :
– Dès le soir de mes noces, j’ai trompé mon mari avec un garçon d’honneur : il était si beau. Ensuite notre voisin était si charmant : je n’ai pas pu résister ! Puis toute ma vie, je n’ai rencontré que des hommes entreprenants qui me faisaient si bien l’amour ! Mon mari malade, j’en ai profité pour continuer. J’ai tellement pris de plaisir : à deux, trois, quatre hommes dans mon lit !
– Je vois ! répond St Pierre, prend cette clé !
– Quelle est t-elle ? demande Ginette tremblante de peur, voyant bien que ce n’est pas la même clé que celle de ses deux copines
St Pierre :
– C’est la clé de ma chambre !

2.91 avg. rating (58% score) - 47 votes
Cet article a été publié dans Au paradis, Blagues. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Pierre Perret Il ne change pas souvent d'idées, car il n'en a pas des masses.