C’est le bouquet !

Le jour de l’ouverture de son magasin, un commerçant reçoit un bouquet de fleurs. Sur la carte jointe, il découvre les mots suivants: « Nos sincères condoléances. »

Le fleuriste lui téléphone pour lui présenter ses excuses, ce bouquet ne lui était pas destiné.
– Oh ce n’est pas grave cela peut arriver!
– Ce qui me gêne, c’est que le bouquet qui vous était destiné, ainsi que la carte sont partis pour le cimetière.
– Ah! qu’y avait-il d’inscrit sur cette carte ?
– « Félicitations pour votre nouvel appartement ».

3.37 avg. rating (67% score) - 27 votes
Cet article a été publié dans Blagues, Commerçant. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Tristan Bernard On ne perd rien à être poli sauf sa place dans le métro.