Cour d’assises

L’action se passe dans une cour d’assises. Un homme comparait pour un double meurtre.
– Monsieur, vous êtes accusé d’avoir tué votre épouse à coups de marteau

Une voix se fait entendre dans le public : « Ah!Le Fumier va !»

– Vous êtes aussi accusé d’avoir sauvagement tué votre belle-mère à coups de marteau.

La même voix se fait entendre : «Le gros pourri ! Ah l’ordure !»

Le juge interrompt la lecture des charges et s’adresse à la personne qui exprime son dégoût :
– Monsieur, je peux comprendre que les actes commis vous répugnent et que vous exprimiez vos sentiments, mais vous êtes dans une cours d’assises et je vous demanderai donc par conséquent de respecter ce tribunal. A l’avenir, merci de réfréner vos émotions.

L’homme se lève et s’adresse au juge :
– Monsieur le juge. J’ai été le voisin de l’accusé pendant plus de 15 ans et à chaque fois que je suis allé le voir pour lui emprunter un marteau, cette ordure m’a toujours répondu qu’il n’en avait pas !

3.71 avg. rating (74% score) - 31 votes
Cet article a été publié dans Blagues, Humour noir. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Francis Blanche Si Christophe Colomb n'avait rien découvert, Kennedy serait toujours vivant.