La gueuse lambic

Dans un café, un habitué est accoudé au comptoir.

Soudain le téléphone sonne. Le patron décroche, écoute, et dit :
– Ne quittez pas, je vous le passe… Albert, c’est pour toi !

L’autre prend le combiné.
– Allô ? Comment ? Non… pas possible ! Oh là… là… là… ! Mon dieu, quel malheur ! Merci de m’avoir prévenu.

Il raccroche et revient vers le comptoir.
– Maurice, s’il te plaît, sers-moi une gueuse lambic…
– Excuse-moi, Albert, il est arrivé quelque chose de grave ?
– Oui. Mon pauvre père est décédé. Il était malade, mais on ne s’attendait pas à une fin aussi rapide.

Cinq minutes plus tard, le téléphone re-sonne, et le patron répond à nouveau.
– Albert ! C’est encore pour toi…

L’autre prend l’appareil.
Allô ? Qu’est-ce que vous dites ? Non, c’est pas vrai ! Mais c’est incroyable ! Quelle triste journée ! C’est vraiment la série noire… Jamais je n’ai vu une chose pareille !

Après avoir raccroché, il retourne au comptoir.
– Maurice, donne-moi une deuxième gueuse lambic.
– Il est encore arrivé un malheur ?
– Hélas, oui. Je viens d’apprendre que mon pauvre frère, lui aussi, a perdu son père…

3.12 avg. rating (62% score) - 26 votes
Cet article a été publié dans Bar, Belge, Blagues. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Jean Yanne L'homme descend du singe et monte sur la femme.