L’usine de caoutchouc

Avant de signer un contrat, un industriel visite une usine qui produit des objets à base de caoutchouc.

C’est le Directeur en personne qui lui fait faire le tour du propriétaire. Ils s’arrêtent devant une première machine qui émet des sons étranges. Dong… Plouss. Dong…Plouss.
«Vous voyez, explique le Directeur à son hôte, ici on fabrique des tétines pour les biberons des bébés. Le «dong», c’est lorsque la tétine est moulée par la machine et le «plouss», c’est quand elle perce un trou à l’intérieur. Vous me suivez ?»

Les deux partenaires s’arrêtent ensuite devant une autre machine qui ne produit que des «dong» à répétition: Dong, dong, dong, dong…
– C’est quoi, ça ? interroge le visiteur.
– Ca, c’est une machine qui fabrique des gants de vaisselle, explique le Directeur. Évidemment ils sont imperméables, c’est pour cela que vous n’entendez que des «dong».

Ils poursuivent tous deux la visite de l’usine et s’arrêtent devant l’atelier de conception des préservatifs.
Le visiteur est très surpris lorsqu’il entend : Dong… Dong…Dong.. Plouss. Dong… Dong… Dong… Plouss.
Et il interpelle immédiatement le Directeur : «Dites moi, votre machine est défectueuse, elle fait des trous dans les préservatifs.»

Le propriétaire des lieux explique :
– Oui, un préservatif sur quatre qui sort de l’usine est percé .
– Mais c’est pas très bon pour la réputation de la marque cette histoire ?, répond le visiteur troublé.

Et le Directeur de répliquer : «Non mais c’est excellent pour le commerce des tétines…» !

3.96 avg. rating (79% score) - 26 votes
Cet article a été publié dans Blagues, Commerçant. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Alphonse Allais Il vaut mieux être cocu que veuf. Il y a moins de formalités.