Prix de l’humour politique 2007

Le jury du prix « Press club, humour et politique » a procédé à une sélection de « petites phrases » drôles ou persifleuses, pour son prix de l’humour politique 2007.

Les nominés :

  • « J’ai été longtemps un jeune conformiste, et sans doute formiste était-il de trop » (François Bayrou)
  • « Jack Lang avait toutes les qualités pour briguer la Présidence de la République. C’est pour cela que je l’ai chaudement encouragé à se retirer » (François Hollande)
  • « La France, c’est la Tour Eiffel et Jacques Chirac » (Michèle Alliot-Marie)
  • « Je suis peut-être nul, mais le ministre, c’est moi » (Pascal Clément)
  • « Montfermeil » (Jean-Marie Le Pen, répondant à la question : Si vous êtes élu Président, quel sera votre premier voyage à l’étranger ?)
  • « Qui vient sur la grande muraille, conquiert la bravitude » (Ségolène Royal)
  • « L’UMP est une formation jeune qui n’avait pas prévu qu’un des siens deviendrait président de la République » (François Baroin 30 mai 2007)
  • « Avec un seul candidat, le choix est quand même plus restreint » (François Goulard)
  • « Le fait de m’incarcérer, à la rigueur, ça réglera le problème du QG de campagne» (José Bové)
  • « Ségolène Royal n’a qu’un défaut, c’est son compagnon » (Arnaud Montebourg)
  • « Il vaut mieux un bilatéral approfondi qu’un multilatéral confus» (Jean-Pierre Raffarin)

Les finalistes :

  • « Si je suis élu, rien ne changera en France ». (François Bayrou)
  • « J’entends ceux qui manifestent mais j’entends aussi ceux qui ne manifestent pas » (Dominique de Villepin, à propos des manifestations anti-CPE)
  • « Hollande propose des Assises de la Gauche. Pourquoi des Assises ? La correctionnelle suffirait ».(Jean-Pierre Chevènement)
  • « Je suis pour un gouvernement d’ouverture, y compris aux Sarkozistes, c’est tout dire ».(Patrick Devedjian)
  • « Je ne suis pas un expert du 12ème arrondissement, mais je l’ai traversé quand j’ai couru le marathon de Paris ».( Arno Klarsfeld)
  • « Quand on va m’entendre et que l’on va me voir, ça va se voir et ça va s’entendre » ».(Philippe de Villiers)

Le gagnant est :

  • Patrick Devedjian, secrétaire général délégué de l’UMP qui a remporté le prix Press Club, humour et politique 2007, pour avoir lancé le 14 mai dernier :  « Je suis pour un gouvernement d’ouverture, y compris aux sarkozystes, c’est tout dire ».

3.75 avg. rating (75% score) - 4 votes
Cet article a été publié dans Billets, Humour politique. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Pierre Perret Il ne faut jamais mettre à demain ce qu'on peut faire à quatre mains.