A la caserne

Par un bel après-midi d’été, alors que la chaleur est suffocante, l’adjudant de semaine fait son tour d’inspection dans la caserne.

Soudain, il voit, au 2ème étage de l’un des bâtiments logeant la troupe, un jeune soldat tout nu, assis sur le rebord de la fenêtre, le dos, et donc les fesses, tournées vers l’extérieur.

Fou de rage, il se précipité dans le bâtiment, grimpe les escaliers quatre par quatre jusqu’au 2ème étage, entre en coup de vent dans la chambrée et hurle, en s’adressant au soldat nu :
« T’es fou ou quoi ? Qu’est-ce qui te prend à montrer tes fesses à tous ceux qui passent dehors ? »

Le jeune soldat répond :
« Ben, mon Adjudant, il fait tellement chaud, j’ai voulu m’aérer un peu. »

L’adjudant :
« Espèce d’abruti ! Tu t’imagines si le Général était passé ? »

« Mais le Général est passé, mon Adjudant. »

L’adjudant, sur le point d’exploser de colère :
« Quoi ? Le Général est passé ? Et qu’est-ce qu’il a dit ? »

Le soldat, calmement :
« Il a simplement dit ‘’Bonjour, Adjudant’’. »

2.68 avg. rating (54% score) - 19 votes
Cet article a été publié dans Blagues, Foire aux blagues, Militaire. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Desproges Le féminin de "directeur" est "la femme du directeur".