Le rompi

C’est Albert Vanderpenne qui arrive à dans un restaurant parisien et qui s’offre un repas copieux avec sa femme Lucette.
– Monsieur, prendrez-vous du fromage ? lui demande le serveur.
– Un peu, une fois, que je vais prendre du fromage, répond Alfred Vanderpenne.

Le serveur revient avec le chariot de fromages et lui dit :
– Alors qu’est ce que je vous sers ?
– Écoutez, vous me redonnerez du pain et du vin, et puis je vais prendre une part de chèvre, un bout de camembert, une petite tranche de roquefort et un bout de rompi…
– Du chèvre, du camembert, du roquefort et quoi ?
– Et un bout de rompi.
– On en a pas, fait le garçon.
– Quoi ? Vous n’avez pas de rompi ?
– Non, on n’a pas de rompi… D’ailleurs, on n’a jamais eu de rompi…
– Vous n’avez jamais eu de rompi ? Vous savez au moins ce que c’est, le rompi ? s’indigne Alfred Vanderpenne.
– Bien non… Ça, comme fromage, on n’a jamais eu…
– Mais ça existe depuis la nuit des temps, le rompi ! Même sous l’Évangile, on avait du rompi !
– Sous l’Évangile ?
– Ben oui, relisez la Bible ! « Jésus-Christ prit le vin, le pain et le rompi ! »

3.25 avg. rating (65% score) - 12 votes
Cet article a été publié dans Belge, Blagues. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Frédéric Dard J'ai une gueule de bois qui intéresserais un sculpteur.